Sign in / Join
prix TTC d’un kWh

Quel est le prix TTC d'un kWh ?

Le prix TTC d’un kWh est fixé par le gouvernement. Toutefois, on observe une fluctuation dans les offres auprès des fournisseurs alternatifs et par rapport à EDF. Puisqu’il existe un grand nombre de fournisseurs, ils ne peuvent rentabiliser leur activité qu’en agissant sur les tarifs. Ainsi, il est légitime de se demander combien coûte le kilowatt-heure afin de faire le meilleur choix.

Prix TTC d’un kWh : de quoi dépend-il ?

Contrairement à ce que vous pourriez croire, la tarification de l’énergie assurée par l’État dépend de plusieurs facteurs. Il ne s’agit pas d’une valeur fixée à la volée ou au bon vouloir du pouvoir public. En effet, le prix TTC d’un kWh va dans un premier temps dépendre du coût à l’achat sur le marché du gros.

A découvrir également : 10 logiciels de graphisme gratuits

Cela prendra environ 2/3 de la part du coût final auquel le kWh sera commercialisé. Le tiers restant prend en compte les taxes. Dans la fixation du prix du kilowatt-heure, au moins 4 différentes taxes sont appliquées. Vous avez entre autres la CSPE, les TCFE, la TVA à 20 % et la CTA.

Quel est le coût du kilowatt-heure ?

Bien qu’il soit fixé par l’État, le prix du kWh peut connaître des fluctuations. C’était le cas avant le mois de septembre 2022 où les coûts variaient grandement. Cet état de choses a été encouragé par la guerre opposant l’Ukraine à la Russie.

A découvrir également : Où est fabriqué Lenovo ?

L’État était donc obligé de prendre des mesures pour stabiliser les coûts de l’électricité. Depuis septembre, le tarif reste plus ou moins stable.

Le prix TTC d’un kWh chez EDF

EDF applique un tarif réglementé (celui défini par l’État). Cependant, selon que le consommateur soit un particulier ou un professionnel, les prix varient. Ils changent également en fonction de l’option à laquelle le consommateur souscrit.

Pour les particuliers, le prix TTC d’un kWh est de 0,174 0 euro avec l’option Base. Si vous êtes un gros consommateur ou disposez d’un ballon d’eau par exemple, vous pouvez opter pour les tarifs doubles. Ici, le prix TTC d’un kWh est de 0,184 1 euro aux heures pleines. Pour les heures creuses, le tarif est de 0,147 0 euro.

Les prix seront par contre plus intéressants pour les professionnels. Dans leur cas, le prix TTC d’un kWh pour l’option Base est fixé à 0,138 8 euro. Pour les heures creuses, le kilowatt-heure coûte 0,121 5 euro tout taxe comprise contre 0,144 0 euro pour les heures pleines.

Les prix chez les fournisseurs alternatifs

prix TTC d’un kWh

Si de nombreux consommateurs sont plus portés vers les fournisseurs alternatifs, c’est parce que ces derniers proposent des tarifs très concurrentiels. Néanmoins, ce n’est pas toujours gagné d’avance puisqu’il est possible d’avoir des prix TTC très élevés. Les modalités varient également selon que vous choisissez des tarifs fixes ou des offres indexées au prix du marché.

Alpiq propose par exemple le kWh à 0,167 4 euro lorsque vous souscrivez une offre indexée au prix d’EDF. Dans le même ordre d’idées, TotalEnergies fixe le prix TTC d’un kWh à 0,168 0 euro contre 0,165 8 euro pour Vattenfall.

Dans le cas où vous rechercheriez des offres fixes, vous pourrez vous tourner vers Ekwateur qui propose le kilowatt-heure à 0,278 6 euro. Pour 0,574 0 euro, vous pourrez vous attacher les services de la bellenergie.

En ce qui concerne les offres professionnelles, tous les fournisseurs ne les proposent pas forcément. Toutefois, elles sont disponibles chez Ekwateur et Vattenfall. Le prix TTC d’un kWh pour le professionnel est de 0,299 9 euro suivant l’option Base.

Pour les heures pleines, les prix montent à 0,331 1 euro contre 0,202 0 euro pour les heures creuses. Ces tarifs sont néanmoins valables pour l’offre variable. En ce qui concerne les offres à tarif fixe, le prix TTC d’un kWh est de 0,329 8 euro pour l’option Base. Les heures pleines et creuses coûtent respectivement 0,373 3 et 0,163 6 euro.

Chez Vattenfall, l’option Base coûte 0,131 8 euro le kWh. Le prix aux heures creuses est de 0,136 8 euro contre 0,115 4 euro pour les heures pleines.

Prix du kWh bas et rentabilité : des modalités qui ne sont pas toujours liées

Si vous êtes un particulier ou un professionnel, vos besoins ne sont pas les mêmes. De plus, le fournisseur qui est rentable pour l’un ne l’est pas pour l’autre. Il faut donc garder à l’esprit que le fournisseur proposant le prix TCC le plus bas n’est pas systématiquement le moins cher.

Votre facture mensuelle ou annuelle tiendra compte de nombreuses autres modalités en dehors du prix TCC d’un kWh. Dès lors, il est recommandé de faire usage des comparateurs d’électricité pour faire les meilleurs choix, et donc dénicher les fournisseurs les moins chers.