Sign in / Join

Quel sera le prix du kilowattheure en 2023 ?

La hausse des prix de l’énergie se poursuit et est loin d’être terminé. Le bouclier tarifaire qui réduit la conséquence de la flambée sur le pouvoir d’achat des Français sera prolongé jusqu’en 2023. Les coûts de gros de l’électricité pour 2023 en France battront donc de nouveaux records. À quel tarif sera alors le kilowattheure l’an prochain ? Découvrez dans cet article, le prix auquel sera fixé le kilowattheure en 2023.

Quel sera le coût du kilowattheure l’an prochain ?

Pendant ces dernières années, les coûts de l’électricité en France ont connu d’importantes augmentations. Cette hausse des prix pour les consommateurs sera « contenue » l’an prochain, tandis que les tarifs ont explosé sur le marché de gros, a expliqué le 27 août Bruno Le Maire, ministre de l’Économie.

A lire en complément : Quels sont les frais d'administration des freelances ?

Les coûts de gros de l’électricité pour 2023 en France ont battu, le 26 août, de nouveaux records à plus de 1000 € le mégawattheure. La hausse plafonnée à 4 % sera maintenue jusqu’au 31 décembre 2022. Et les hausses dont a parlé la Première ministre ne seront rien que des hausses contenues, a expliqué le ministre en marge du congrès des cadres de la majorité à Metz.

En 2023, les fournisseurs comme les consommateurs estiment peu probable que la flambée des tarifs de l’électricité cesse. Mais pour une nouvelle fois, la France devrait mieux s’en sortir que d’autres pays grâce au maintien d’un bouclier tarifaire. Ce dernier est toutefois moins protecteur qu’en 2022, car la flambée maximale sera d’environ 15 % l’année prochaine.

Lire également : Aeklys by Starck : innovation en bague de paiement sans contact

Selon une étude réalisée par Hello Watt, le coût du kWh en 2023 devrait être d’environ 24,50 euros en France (contre 21,30 € en août 2022).

Flambée à « relativiser »

Selon France Info, le gouvernement français veut relativiser cette flambée face à l’explosion des coûts qui ont atteint des records. En absence de ce système de bouclier, l’augmentation excèderait largement les 100 %, avec un saut d’environ 150 € par mois de la facture des ménages, selon l’analyse du média.

En raison de la crise énergétique, les coûts de gros de l’électricité en France et en Europe ont bondi, dépassant parfois 1000 €/mégawattheure alors qu’ils étaient inférieurs à 50 € avant l’invasion de l’Ukraine par la Russie (en février 2022).

Hausse des prix de l’électricité : la France toujours mieux préparée que ses voisins européens

Selon une étude basée sur les prix de l’énergie en Europe réalisée par Hello Watt, la France reste relativement protégée de la flambée. En effet, le gouvernement a mis sur place quelques solutions importantes.

Des chèques énergies à l’endroit des ménages les plus modestes

En ce qui concerne les ménages les plus modestes, il existe des chèques énergie qui pourront aider ceux qui rencontrent plus de difficultés à payer leurs factures d’électricité, a expliqué Bruno Le Maire. Le gouvernement ne veut pas que la hausse se traduise par de la brutalité économique pour certains ménages français, a-t-il souligné. L’État veut que ce soit doux, contenu, supportable, a martelé le ministre, complétant que les impacts de la flambée pour la population devraient être ‶ lissés au fil du temps ″.

Un accès à une subvention de 3 milliards pour les sociétés/entreprises en difficulté

Quant aux sociétés, Bruno Le Maire a précisé vouloir simplifier l’accès à un fonds de 3 milliards d’euros pour celles qui rencontrent des difficultés à solder leur facture d’électricité. Le ministre a également rappelé que 1,5 000 000 de PME profitaient du tarif régulé de l’électricité et que d’autres profitaient de prix préférentiels.

L’État va réduire dans les prochains jours ces critères d’accès au guichet unique de telle sorte que toute société qui rencontre aujourd’hui de difficultés (car sa facture d’énergie a augmenté) puisse accéder aisément à ces fonds, a expliqué le ministre. Bruno Le Maire a précisé aussi que tous les pronostics budgétaires ont été établis en insérant l’explosion très forte des coûts de l’électricité et du gaz. ‶ Nous ne sommes pas pris de court ″, a-t-il indiqué à la fin.

Les facteurs influençant le prix de l’électricité en France

L’augmentation du prix de l’électricité en France dépend de divers facteurs, dont certains sont hors de contrôle. Parmi eux figurent la demande et l’offre sur le marché électrique européen ainsi que les conditions climatiques.

La demande européenne d'électricité est très liée aux activités industrielles qui ont repris depuis plusieurs mois après des périodes difficiles causées par la pandémie. La reprise économique dans les pays voisins a aussi contribué à cette hausse.

Les températures plus froides pourraient entraîner une augmentation de la consommation d’énergie pour chauffer les habitations. Les hivers rigoureux pourraient pousser à augmenter davantage le coût moyen du kilowatt-heure.

Les tarifs réglementés fixés par l'État ne permettent pas aux fournisseurs d'énergie de faire face aux variations significatives des prix sur le marché spot (marché où s'échangent les volumes immédiats) et obligent donc ces derniers à appliquer des hausses importantes afin de maintenir leur équilibre financier.

Les taxes et impôts représentent une part importante de la facture d'électricité. Une part importante revient ainsi à financer différents dispositifs gouvernementaux tels que ceux qui promeuvent un accès égalitaire à l’énergie renouvelable ou encore celui qui vise à rénover thermiquement les bâtiments publics ou privés.

Selon l’Observatoire de la précarité énergétique, les ménages français consacrent entre 5% et 10% de leur budget à leur facture d’électricité. Les foyers les plus modestes perdent ainsi près du tiers de leurs budgets en dépenses énergétiques.

Pour faire face aux hausses successives des prix de l’électricité, il faut encourager certains foyers déjà fragilisés par la crise économique actuelle.

Comment réduire sa facture d’électricité malgré la hausse des prix ?

Face aux hausses successives des prix de l’électricité, il faut se renseigner régulièrement auprès des instances gouvernementales relatives aux aides financières disponibles. Parmi ces aides, on peut citer le chèque-énergie et la prime coup-de-pouce qui visent à aider les ménages modestes dans leurs dépenses liées aux travaux destinés à améliorer leur habitat.

Réduire sa facture d'électricité nécessite donc une prise en compte globale et proactive du contexte environnemental actuel ainsi que des solutions alternatives possibles au sein du marché de l'énergie.

Les perspectives d'avenir pour les énergies renouvelables et leur impact sur le prix de l'électricité

Il faut s'intéresser à long terme à l'électricité, ce qui en fait un sujet qui mérite attention et analyse.

Aujourd'hui, il est vrai que la production d'énergie verte coûte légèrement plus cher que celle issue des énergies fossiles. Cette tendance ne devrait pas durer car les coûts liés aux technologies vertueuses diminuent rapidement, ce qui rend leur usage chaque jour moins onéreux.

Cela signifie aussi qu'à mesure que ces sources d'énergie propres seront adoptées par les consommateurs, les faibles marges supplémentaires qui se dégagent du marché auront pour effet d'abaisser le coût global du kilowattheure produit grâce aux énergies renouvelables.

Selon certains experts/analystes, l'investissement massif dans l'utilisation des ressources naturelles telles que le soleil et le vent pourrait entraîner une réduction significative des coûts électriques à travers le monde. Les économies réalisées par la production accrue et améliorée ainsi que par la concurrence entre fournisseurs permettront probablement de faire baisser considérablement les tarifs affichés au compteur.

Même si rien n'est sûr quant au futur exact du marché de l'électricité produite grâce aux sources non polluantes, nous pouvons espérer voir une réduction substantielle des coûts qui permettra à tous de bénéficier d'une énergie verte moins chère et plus accessible.

Les solutions alternatives pour produire de l'électricité à moindre coût

Face à la hausse des coûts de l'électricité, il est nécessaire de se tourner vers des moyens alternatifs et plus économiques pour produire cette énergie. Voici quelques solutions qui peuvent aider à réduire la facture d'électricité.

Le solde photovoltaïque est une solution écologique qui permet aux particuliers équipés de panneaux solaires sur leur toit de revendre l'énergie produite en surplus au réseau électrique public. Cette alternative peut générer un revenu complémentaire non négligeable tout en contribuant activement à la production d'énergies renouvelables.

On a aussi la possibilité d'utiliser moins d'appareils électriques ou bien encore des appareils performants. Les ampoules LED sont une excellente option pour remplacer les vieilles ampoules incandescentes ; elles consomment jusqu'à 80 % moins d'énergie et ont une durée de vie beaucoup plus longue.

Le choix du fournisseur est aussi primordial dans notre quête pour réduire nos factures énergétiques. Il existe aujourd'hui plusieurs fournisseurs proposant des offres très compétitives ne dépassant pas certains montants mensuels.

Une autre solution intéressante serait celle du covoiturage solaire. Il s'agit simplement de partager avec ses voisins les installations photovoltaïques afin que chacun puisse bénéficier gratuitement de ce type d'électricité. Bien sûr, cette option nécessite un investissement initial relativement élevé.

Il est impératif de faire en sorte d'utiliser l'électricité de manière plus responsable et intelligente. En prenant le temps d'identifier les appareils qui consomment le plus et en trouvant des alternatives moins coûteuses, chacun peut contribuer à réduire sa facture énergétique tout en préservant notre planète pour les générations futures.